© Mathieu Onuki & Seokkyung Bae

Bio

Depuis près de 30 ans aujourd’hui, François Verret dédie temps, énergie, passion à la création artistique, autour de cet art qu’est la danse. Pour lui, la danse est un art d’équipe et l’écoute y est primordiale. Il a toujours désiré partager avec d’autres l’expérience artistique qui y est liée, créer les conditions de ce partage. Le processus de création artistique lui est toujours apparu comme le lieu d’une aventure collective intense avec d’infinis dialogues, échanges, confrontations de points de vue… Construire ensemble avec d’autres artistes issus de différentes cultures et langages artistiques fait partie de l’aventure, de la nécessité qui caractérise chaque pièce.

De1993 à 2000, il fonde et dirige les Laboratoires d’Aubervilliers. De 2000 à 2010, il a été artiste associé au Théâtre National de Bretagne à Rennes et a présenté notamment Ice en 2007 ou Sans retour, une oeuvre inspirée du Moby Dick de Melville, à l'Apostrophe, Scène Nationale de Cergy-Pontoise et du Val d'Oise.

Dans ses collaborations avec d'autres artistes on trouve tant des acteurs : Daniel Emilfork, Daniel Kenigsberg, Frédéric Leidgens, Alain Rigout... que des danseurs, performers et chorégraphes : Anne Koren, Bernando Montet, Mathilde Monnier, Jean-Christophe Pare, Francesca Lattuada, Claudia Triozzi, Marco Berrettini, des musiciens : Ghédalia, Tazartes, Yumi Nara, Fred Frith, Jean-Pierre Drouet, des plasticiens : Goury, Claudine Brahem, des éclairagistes : Rémi Nicolas,
des circassiens : Mathurin Bolze... et tant d'autres encore.

Figure d'éternel contretype de la chorégraphie française, il se fait remarquer dès sa première création importante, Tabula rasa, en 1980. Une pièce qui déjà semait le trouble en même temps qu'elle lui valait la reconnaissance publique. Venu à la danse par affinité (avec Hideyuki Yano et Susan Buirge, notamment) davantage que par goût de le prouesse technique, François Vertte a su poursuivre dans la durée un chemin consistant à ensemencer les champs d'expériences plutôt qu'à pratiquer la production intensive. Dans la constellation de danse de ces dernières années, les titres de ses spectacles brillent  comme autant d'étoiles charbonneuses: il y est question de fin, d'éclipse, de chute, de secret, de folie et de nuit. Mais aussi de grands auteurs, Melville, Musil, Faulkner. Comme si l’artiste n'avait cessé de mettre en tourment les consciences, phrasant ses irruptions dans le bois noueux d'une part d'ombre dans laquelle il semble avoir taillé sa propre silhouette de pantin rebelle aux "ficelles" du spectacle.

 

 

CRÉATIONS

1980 Tabula Rasa, Association 1 B
1981 Les Portes d’Italie, Association 1 B | In illo Tempore, Groupe de Recherche Chorégraphique de l’Opéra de Paris
1982 Fin de Parcours, Association 1 B
1983 La Latérale de Charlie, Centre National de Danse Contemporaine d’Angers
1983 Une éclipse totale de soleil, Association 1 B
1984 Sans titre, Association 1 B
1985 Illusions comiques, Association 1 B
1986 La, Groupe de Recherche Chorégraphique de l’Opéra de Paris | La Chute de la Maison Carton, Association 1 B
1987 Det Kommer, Det Kommer, Ballets Kulberg | Quel est le secret ?, Association 1 B
1988 L’Horloge en Folie, Association 1 B | L. et eux, la Nuit, Association 1 B
1990 Faustus, Association 1 B
1991 Le Vent de sa Course, Association 1 B
1992 Où commencer ? Association 1 B
1994 Nous sommes des vaincus, Association 1 B
1996 Rapport pour une Académie, Les Laboratoires d’Aubervilliers | Sur l’air de Malbrough, Centre National des Arts du Cirque
1997 Memento, Les Laboratoires d’Aubervilliers | Qui voyez-vous ? Les Laboratoires d’Aubervilliers
1998 Kaspar Konzert, Compagnie FV
1999 Fin et Début, Compagnie FV
2000 Bartleby, Compagnie FV
2001 L’Acoustique du vide, Compagnie FV
2002 Chantier Musil, Compagnie FV
2003 Tokyo Musil, Impromptu, Compagnie FV
2004 Contrecoup, Compagnie FV
2005 In the back of my mind, Compagnie FV
2006 Sans Retour, Compagnie FV
2008 Ice, Compagnie FV
2009 Cabaret, Compagnie FV
2009 Do you remember no I don’t, Compagnie FV
2011 Courts-Circuits, Compagnie FV
2012 Raptus, Compagnie FV
2012 No focus, Compagnie FV
2014 Chantier 2014-2018, Compagnie FV
2015 Rhapsodie Démente, Compagnie FV
2017 Le Pari, Compagnie FV

ARTISTE ASSOCIÉ 

L'Apostrophe, Scène Nationale de Cergy-Pontoise et du Val d'Oise (2014/2018)
http://www.lapostrophe.net

Pôle Sud, Scène Conventionnée pour la danse et la musique Strasbourg (2014/2018)
http://www.pole-sud.fr

 

Théâtre de Nîmes  (2016/2018)
http://theatredenimes.com/

LES LABORATOIRES D’AUBERVILLIERS (1993/2000)

Les « Laboratoires », un lieu pour tenter quelques parcelles d’utopie

En 1993, refusant les cadres habituels de produciton et de diffusion, François Verret s'est investi dans un lieu de rencontre, d'échange et de « fabrication » situé à Aubervilliers et très simplement baptisé du nom de « Laboratoires ». Un lieu pour tenter quelques parcelles d'utopie, développer toute l'année des
« ateliers », et de temps à autre, inviter le public pour des « expériences » plutôt que pour des des spectacles.

Penser différemment l’exercice du spectacle

Il ne s'agit pas, comme certaines avant-gardes des années 60 ont pu le faire, de prôner l'expérimentation absolue en réfutant l'idée même de spectacle, mais de penser différemment l'exercice du spectacle et de chercher à renouveler le rapprt au public. D'échapper à la notion de « culture-marchandise » et à ses corollaires obligés : consommation et communication. Avec les Laboratoires d'Aubervilliers, François Verret poursuit l'exigence d'un « outil de travail » décloisonné, dans lequel puissent converger des expressions et des disciplines différentes. Au gré des affinités.

Jean-Marc Adolphe

CHANTIER 2014-2018

Chantier 2014-2018 de François Verret est un vaste laboratoire nomade qui, mené sur le long terme, se déroulera pendant cinq ans dans deux villes : Paris et Strasbourg à travers trois "institutions" : l'IRCAM, Pôle-Sud et l'Apostrophe.
Deux villes, trois viviers de la création artistique contemporaine, mais avant tout, trois maisons des arts et de la culture.
Ce qui fonde la singularité de cette démarche dans ces trois lieux, c'est l'indissociabilité des deux lignes de travail menées conjointement : la création de spectacles et l'invention de diverses formes d'actions artistiques liées aux populations des territoires où la compagnie réside.

Lors de ces chantiers 2014-2018, 3 spectacles seront créés : Rhapsodie démente en janvier 2015, Dedans-Dehors (création de plusieurs "formes laboratoires") en avril 2015 et Le Pari début 2017.