© Mathieu Onuki & Seokkyung Bae

Projets

Chantier 2014/2018

jan
14
MC2, GRENOBLE
Janvier 2014

Production déléguée MC2 Grenoble.

Chantiers 2014-2018 sont des espaces de recherche ancrés sur la création et le territoire. La démarche de François Verret est aux lisières de la danse et du théâtre, de l’image et de la musique, est portée par la rencontre avec les habitants et la relation au réel. Une équipe cosmopolite de danseurs, musiciens, vidéastes et plasticiens, est mobilisée sur ce projet en plusieurs étapes, avec ses temps de questionnements, de pratiques et d’échanges. Ceux-ci peuvent ouvrir sur d’autres propositions et de nouvelles formes lors de restitutions, d’ateliers et d’entretiens. Un vaste thème à partager fait le lien : la mémoire et l’histoire, la teneur des héritages et leurs transmissions aux plus jeunes.

Comment conjurer l’innocuité de ces formes rituelles vides, obsolètes, tristement prévisibles que seront les cérémonies à venir de la première guerre mondiale ? Comment conjurer la persistance de ce simulacre de recueillement qui ne s’intéresse pas aux causes qui restent encore aujourd’hui infiniment troubles, inextricables ?

Aujourd’hui, la nécessité de représenter ce qui s’est passé, ne s’est pas tarie : pourquoi cela s’est-il passé ? Qu’avons-nous perdu ? 
Il nous faut prendre le temps de le penser.

C’est ce que les vivants doivent aux morts. « Ceux qui », comme le disait le poète René Char, « ont laissé un héritage sans testament ». Alors, nous tenterons ce qui est à notre mesure : inventer un plateau qui creuse ces questions !

Plusieurs personnages, dans un état d’être présent/absent au monde, désorientés, déboussolés ; non exempts de certains accès de mélancolie. Dans leurs vies d’avant, ces êtres se sont trouvés si longtemps happés dans le tourbillon d’une accélération sans frein ; ils ont fini par en sortir, et sont maintenant en retraite. Ici, s’ouvre alors un espace de temps retardé. Le constatant, ils cherchent à enrayer la déperdition de mémoire qu’ils observent en eux-mêmes, et mettent sur pied, une sorte d’atelier de l’histoire où ils se prêtent au libre jeu des réminiscences.

Notre époque cultive une tendance à l’oubli et nourrit chez les individus le désir récurrent de ne vouloir s’en remettre qu’au présent. Tous veillent scrupuleusement à tenir bien éloigné les fantômes d’un passé collectif qui ne les intéresse pas et préfèrent se dédier aux plaisirs d’une pure régression infantile redevenant ainsi les maîtres capricieux d’un monde d’objets soumis à leurs désirs. Parfois même, il s’agit de leurs propres fils qu’ils peuvent sacrifier impunément à leurs rêves de grandeur ; cette jeunesse, qu’en d’autres temps ils n’ont pas craint d’envoyer se faire massacrer à la guerre, comme en 14-18…

Aujourd’hui, nous, (fils d’hier, devenus pères) devrions penser ce risque toujours renouvelé de fourvoiement  devant lequel nous nous trouvons dans nos manières d’appréhender nos propres vies, dans le rapport intime que nous établissons au désir, à la technique, aux temps présent et passé, et donc à l’Histoire.

La loi d’évolution du monde dans lequel nous vivons (accélération toujours plus grande, divertissement, virtualisation…) est-elle irréversible ? Comment peut-on et doit-on s’y adapter ? Comment se ré-orienter dans le temps présent,  tout en prenant en compte la question de la teneur des héritages et de leurs transmissions aux plus jeunes qui en deviennent les dépositaires ?

Günther Anders écrit : « Nous sommes aux antipodes de l’ange de Klee – dont Benjamin a fait une figure symbolique – qui, même s’il est poussé vers l’avenir par la tempête de l’histoire prise dans ses ailes, tourne son visage vers le passé. L’humanité actuelle regarde aussi peu vers le passé que vers l’avenir. Pendant le passage de la tempête, ses yeux restent fermés ou dans le meilleur des cas, fixés sur l’instant présent. »

Savoir si cela est réversible, découvrir comment ? Est l’enjeu de notre spectacle.

François Verret,   20 Août 2012.

Actions Culturelles

PÔLE SUD, STRASBOURG / L'APOSTROPHE, CERGY-PONTOISE / MC2, GRENOBLE

L'invention de formes artistiques liées aux populations de chaque territoire

Plusieurs cycles d'actions artistiques sont déployés sur les territoires des chantiers 2014/2018 : Strasbourg, Grenoble et Cergy-Pontoise

Deux projets menés à Pôle Sud, Centre de Développement Chorégraphique, Strasbourg :

- La constitution d'un Atlas de 1000 pages sur le XXe siècle, siècle des extrèmes ainsi que la création d'un livre et d'un film documentaire retraçant cette constitution. Ce projet s'ancre dans le collège Lezay Marnezia du quartier de la Meinau, avec une classe de 4ème.

- La réalisation d'un film documentaire sur "la vieillesse". Ce film sera réalisé sur une durée de deux à trois ans, en lien étroit avec une douzaine de personnes agées d'une maison de retraite Emmaüs à Strasbourg.

Actions menées à l'apostrophe, Scène Nationale de Cergy-Pontoise :

Rencontres-ateliers avec le lycée de "la nouvelles chance" à Cergy-Pontoise, trois maisons de retraite EPHAD, l'association "Esquisse", la Maison d'Arrêt du Val-d'Oise à Osny, un stage Rectorat de deux jours à l'intention d'une vingtaine d'enseignants et un stage de deux jours à l'intention d'une quinzaine d'étudiants en licence de médiation culturelle.

L'ensemble des thématiques traitées sera lié à l'exploration du chantier 2014/2018.

Actions menées à la MC2: , Scène Nationale de Grenoble

François Verres s'associe à François Veyrunes pour inventer et mettre en oeuvre ensemble, chacun à sa manière, plusieurs protocoles de rencontres et d'échanges : ateliers, séminaires, labos de recherche et temps de réflexion... Leurs actions artistiques se déploieront dans des collèges et des lycées, à l'université, à l'hôpital, dans des maisons de retraite, des IME, des maisons intergénérationnelles, au centre de recherche sur les troubles de mémoire... et également en milieu montagne.

 

 

 

Calendrier

Janvier 2017 | Création Le Pari | L’Apostrophe, Cergy-Pontoise
Janvier 2015 | Création Rhapsodie Démente | MC2, Grenoble
Avril 2015 | Création Dedans Dehors #1 | Pôle Sud, Strasbourg
Novembre 2015 | Création Dedans Dehors #2 | L'Apostrophe, Cergy
Automne 2016 
| Création Le Pari | L'Apostrophe, Cergy 

Galerie